Espace Organisateur | Presse | Contact Faire un don

Ailleurs dans le monde

L’opération est née en France en 2006. Depuis cette date, de plus en plus de pays relaient l’évènement, construisant ainsi petit à petit un véritable évènement international.

En 2015, des manifestations sont programmées dans une vingtaine de pays :

  • Europe: France, Belgique, Allemagne, Espagne, Suisse, Autriche, Italie, Portugal, Hongrie, Grèce, Estonie, Malte
  • Afrique: Mali, Togo, Bénin, Gabon, Sénégal,
  • Asie : Vietnam
  • Caraïbes : Haïti
  • Amérique Latine : Mexique, Costa Rica, Argentine
  • Proche Orient : Iran

Coordination internationale

C’est l’association Générations Futures qui a initié l’évènement en 2006, qui assure aujourd’hui la coordination au niveau français et international. L’association souhaite en effet encourager d’autres pays à s’associer à l’évènement français. Pour mieux faire face aux défis mondiaux du dossier pesticides, il  est en effet important d’œuvrer pour la construction d’un évènement mondial.Voir la page de présentation en anglais

———————————————————————————————————

Relais Européens

Deux gros réseaux européens sont le relais de la Semaine pour les alternatives aux pesticides dans les pays de l’UE où ils ont des membres:

HEALs NEW MAIN logo (small)

 HEAL (Healh and environement alliance): Créer en 2003, ce réseau européen de plus de 70 membres travaille sur la question des effets de l’environnement sur la santé à travers l’Union Européenne. HEAL œuvre aussi a démontrer comment les politiques publiques peuvent aider à protéger la santé des européens et améliorer leur qualité de vie.

PAN_LOGO

PAN Europe (Pesticide action network): Relais européen du réseau PAN créer en 1982 dans plus de 60 pays, PAN Europe cherche à réduire la dépendance de nos pays envers les produits chimiques de synthèses et donc les pesticides tout en faisant la promotion des alternatives pour protéger la santé et l’environnement des citoyens et des générations futures.

Relais nationaux à travers le monde

 Belgique : la Semaine sans pesticides

Depuis 2008, l’association Adalia (puis associée à l’association Natagora) organisent la « semaine sans pesticides »en Belgique (Wallonie et Bruxelles). Après la France, c’est le pays le plus actif dans l’évènement, avec près de 120 activités organisées chaque année !Découvrez leur site internet (en français, allemand et néerlandais)!

Pour la septième fois consécutive, partout en Wallonie, et pour la troisième fois en Région de Bruxelles-Capitale, des hommes et des femmes vont se mobiliser pour débattre d’un avenir sans pesticides.

La précédente édition (2013) de cette vaste campagne fut un véritable succès : près de 170 activités (visites, animations, films, conférences,… ) ont eu lieu. C’est pourquoi la Direction Générale de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et de l’Environnement (DGARNE) du Service public de Wallonie a souhaité rééditer l’expérience cette année en collaboration avec la Région de Bruxelles-Capitale. Natagora et Adalia organisent des concours dans le cadre de pour les écoles primaires pour réaliser une affiche pour la semaine sans pesticides et un concours photo pour tous public.

Pour en savoir plus : www.semainesanspesticides.be (en français, néerlandais et allemand).

SSP Belgique

Adalia   

Espagne

Vivo Sano JornadaLa Semana sin Pesticidas

Depuis 2012, la Fundacion Vivo Sano relaie l’évènement en Espagne.

Cette année, la fondation s’investit encore plus dans l’évènement avec des actions d’information et l’organisation d’un concours de dessin dans les écoles, d’une conférence sur les enjeux sanitaires des pesticides le 22 mars à Madrid, d’une pétition pour envoyer au gouvernement, d’un cours de cuisine écologique, d’une page Internet spéciale d’information etc.

Pour en savoir plus : http://www.vivosano.org/es_ES/Proyectos/SemanaSinPesticidas2014.aspx

Pour la 1ère fois, en 2014, 3 autres organisations rejoignent la campagne et organisent une conférence, notamment la Fundacion Alborada, Fodesam et Asociación Española de Educación Ambiental.

En Espagne, la Fundacion Alborada organise le 22 mars une conférence intitulée « Pesticides: l’ennemie invisible » où plusieurs experts espagnols de grande renommée parleront des enjeux sanitaires des pesticides. La Présidente de Générations Futures, Maria Pelletier, participera à  cette conférence à Madrid. De plus, ce même jour, la Fundacion Alborada, en coopération avec la Asociación Española de Educación Ambiental, organise un atelier pour le jardinage et l’agriculture écologique  pour les enfants entre 6 et 12 ans.

Plus d’informations: http://www.fundacion-alborada.org/congresos/semana-sin-pesticidas

 

cartel 22M (2)

 

 

  Jornada Vivo SanoColegios

Italie

La Settimana per le alternative ai pesticidi                      En Italie, PAN Italia, en collaboration avec Pesticidi No Grazie, ISDE, A. Ve. Pro. Bi et autres organisent plusieurs évènements dans le nord du pays. Entre autre une conférence sur la PAC, l’agriculture en Italie avec une session sur les impacts des pesticides sur la santé Verona convegno 23 marzo

Afrique

Depuis plusieurs années, l’Afrique relaie activement l’évènement dans plusieurs pays, avec l’appui de Pesticide Action Network Africa (PAN Africa), le réseau associatif ASOL et l’association PES Propreté, Environnement et Santé. Cette année, plusieurs évènements de sensibilisations sont organisés en Afrique francophone et anglophone: Burundi, Togo, Bénin, Sénégal…Au Maroc, une journée sur la problématique de l’usage abusif des pesticidessera organisée à Meknes par la Fédération Marocaine des Droits du Consommateur FMDC. En Tunisie, la promotion de l’agriculture BIO est au programme.

    

Amérique Latine

La Semana sin Pesticidas en Amérique LatinePour la première fois, trois pays d’Amérique Latine participent à la « Semana sin Pesticidas ».Au Costa Rica, les collèges organisent différents ateliers et plusieurs activités afin d’informer et sensibiliser les élèves sur la problématique des pesticides.RAPAL en Argentine lance une grande campagne d’information avec le soutien des médias pour informer sur les dangers des pesticides et son utilisation en Argentine. Ils informeront également sur la problématique des OGM en Argentine.Au Mexique, une campagne électronique menée par l’organisation Proyecto Tierra et RAPAM, travaillera surtout avec les réseaux sociaux pour informer sur les alternatives aux pesticides illud pérou2 (2)